Agnès AGUER

Maître Agnès AGUER, avocate associée, a prêté serment le 10 mai 1999 et exerce depuis 20 ans.

Spécialisée en droit de la famille, des personnes et de leur patrimoine, elle exerce également une activité généraliste en droit civil, droit public et droit pénal.
Détentrice du diplôme d’Etat de médiatrice familiale, elle est inscrite sur la liste des experts agréés près la Cour d’appel de PAU en qualité de médiatrice.

Maître Agnès AGUER est l’auteur de trois ouvrages consacrés à la figure de l’avocat dans la littérature qui ont été publiés par l’Harmattan et Atlantica.

Avocat Spécialiste Droit de la famille, des personnes et de leur patrimoineAvocat Spécialiste Droit de la famille, des personnes et de leur patrimoine

Formation

  • Cursus universitaire en droit dans les universités de Metz puis de Strasbourg
  • CAPA – École d’avocats de Strasbourg en 1998
  • Diplôme d’Etat de médiateur familial en 2007
  • Master 2 de lettres modernes

Clubs / Associations

  • UJA (Union des Jeunes Avocats)
  • SAF (Syndicat des Avocats de France)
  • Médiateur familial, membre de AMARE, association de médiation à BIARRITZ
  • Avocats sur planches, troupe de théâtre constituée d’avocats du Barreau de BAYONNE

Langues parlées

Langues parlées

  • Notions de basque

Presse

Publications

L’AVOCAT DANS LA LITTÉRATURE DU MOYEN ÂGE ET DE LA RENAISSANCE

L’ Harmattan, Approches littéraires, ETUDES LITTÉRAIRES, CRITIQUES EUROPE, France, 2010
La profession d’avocat réapparaît au Moyen Âge après plusieurs siècles d’oubli. La littérature s’en empare alors pour faire la satire de cet homme de justice représentant d’une classe sociale nouvelle, la bourgeoisie, et de valeurs nouvelles, celles de l’argent. Cet essai étudie la perception du personnage de l’avocat à travers La Farce de Maître Pathelin et les oeuvres d’Eustache Deschamps, Noël du Fail, Bonaventure des Periers, Marguerite de Navarre, François Rabelais, Henri Estienne, Michel de Montaigne, Jacques Grévin et Rémy Belleau.
editions-harmattan.fr

L’AVOCAT DANS LA LITTÉRATURE DE L’ANCIEN RÉGIME

Du XVIIe siècle jusqu’à la Révolution française
L’Harmattan, Approches littéraires, DROIT, JUSTICE ETUDES LITTÉRAIRES, CRITIQUES HISTOIRE LITTÉRATURE, France, 2012

Cet ouvrage, suite de L’avocat dans la littérature du Moyen Age, poursuit, sous l’Ancien Régime, la mise en perspective de la profession d’avocat en tant qu’institution avec son traitement littéraire. Il étudie la représentation de l’avocat à travers notamment Arlequin du théâtre de Fatouville et de Gherardi, les oeuvres de Regnard, Rosimond, Jobé, Lesage, dans Les noces de Figaro de Beaumarchais, ainsi que l’oeuvre de la Fontaine, Molière, Voltaire, Boileau, Diderot…

editions-harmattan.fr

LES BONNES LETTRES DE L’AVOCAT avec Véronique DUCHE

Atlantica, 2010
La collection  » Les bonnes lettres  » explore la représentation des métiers dans la littérature.
À la fois sur-représenté et méconnu, l’avocat est l’une des valeurs sûres de la littérature. Les ouvres littéraires en effet se plaisent à épingler les travers sociaux des hommes de loi et à en faire la satire ; mais elles ne manquent pas de reconnaître à l’avocat son rôle de bienfaiteur, de garant de la justice. Il s’agira ici de parcourir les ouvres les plus marquantes de la littérature, pour en extraire les plus belles pages consacrées à l’avocat.

Maître Agnès AGUER avocate au cabinet Advocare

+33 5 59 24 96 43

agnesaguer@advocare.online

Expertises